Djibouti : AS-EYLA, mon amour dans le viseur du tyran Guelleh!-Par Houssein IBRAHIM HOUMED

  • Houssein IBRAHIM

Après le Lac Assal et le faux district d'Arta pour déposséder les AFARS de leurs terres ancestrales, le tyran Ismaël Omar Guelleh s'en prend cette fois à la région As-Eyla (Bakerlé), le fief de la puissante tribu guerrière Debné , d'où est originaire le Docteur Abbatte Ebo Adou, Lauréat de la Faculté de médecine de Paris et farouche opposant à la dictature de Guelleh.

Depuis le 17 mars 2017, le Peuple AFAR est entré en résistance pour lutter contre la poursuite de la colonisation initiée par Guelleh qui continue de pratiquer la politique de la terre brûlée en territoire AFAR. Concrètement, il s'agit pour le tyran de Diré-Dawa d'installer des populations issas originaires de Diré-Dawa sur le territoire (Afar) djiboutien pour des motifs politiques.

En installant une communauté étrangère venue comme lui de l’Ethiopie, Guelleh poursuit le génocide masqué à l’encontre du peuple AFAR qui occupe 97% du territoire Djiboutien (soit 20 000 Km2 sur les 23 000 km2 que constitue la République de Djibouti) et représente plus de la moitié de la population djiboutienne.

Ismaël Omar Guelleh dont les dérives criminelles n’épargnent plus le cercle restreint de sa parentèle pourrait-il gagner cette manche ? Après le Lac Assal et le faux district d’Arta, le boucher de Djibouti a choisi la région d’As-Eyla. La résistance qui s’organise ne va-t-elle pas précipiter la chute du tyran de Dié-Dawa ?

Une chose est sûre : le peuple AFAR a choisi de résister jusqu’au bout contre ce nouvel affront intolérable qui le dépossède de leurs terres, les femmes en première ligne…mais à quel prix ?

La patrie ou la mort bous vaincrons !

Vive le Peuple de Djibouti !
Vive le Burkina-Faso Libre !
Vive l’Afrique bientôt Libre !

Houssein IBRAHIM HOUMED

Thème Magazine -  Hébergé par Overblog