Le couple des insoumis Djiboutiens a célébré un beau mariage!-Par Houssein IBRAHIM HOUMED

  • Houssein IBRAHIM

Le couple des insoumis Djiboutiens a célébré un beau mariage

A Bruxelles, pour leur fils aîné, Aicha Dabaleh et Mohamed Kadami ont célébré un beau mariage pour leur fils Houmed Mohamed Kadami et leur fille Hasna Dabaleh Mohamed.

Un mariage qui a mobilisé toute la diaspora djiboutienne d’Europe et d'Amérique. Du contingent de Minnesota conduite par Ali Chehem en passant par la Suède du General Hamadou et du Docteur Abdallah Abdo sans oublier l'Angleterre du Général Gali Ass Mohamed et la France du Docteur Ali Coubba, c'est près de 500 personnes au bas mot qui ont fait le déplacement à Bruxelles pour partager ce moment de bonheur avec le couple des insoumis.

L'opposition démocratique était fortement représentée. Le vice President du FRUD, Hassan Mockbel s'est félicite du succès de ce mariage. Le Prince des Afars, son Excellence HE A Bodaya était également présent.

Je souhaite beaucoup de bonheur a ce jeune et beau couple.

Houssein IBRAHIM HOUMED

Houmed Mohamed Kadami et Hasna Dabaleh Mohamed sont deux jeunes universitaires Djiboutiens qui forment désormais un beau couple. Nous avons ensemble voulu immortaliser cet instant comme il se doit. 
Vive les mariés!
Aicha Dabaleh (en jaune) est  aussi surnommée Aicha l'insoumise pour s'être rebellée contre le mariage arrangé. Elle écrira son histoire et son destin en choisissant un héros, Mohamed KADAMI. De cette union, va naître Houmed, le marié ici sur la photo. 

Surnommée la Dame de Djibouti, L'Aug san suu kyi Djiboutienne continue de faire trembler le policier brutal et corrompu, le tyran Ismaël Omar Guelleh. 

Elle aussi, a connu les affres de la dictature: la déportation depuis l'Ethiopie en 1998, l'emprisonnement dans les sinistres geôles de Gabode pour une femme enceinte de 8 mois constituent autant de cruautés qui la marqueront à vie mais qui l'ont endurcie au fil du temps. 

La forte médiatisation de son emprisonnement, la mobilisation du réseau SURVIE et les manifestations de la diaspora Afar d'Europe et d'Amérique vont finalement contraindre le régime de Guelleh de battre en retraire et de la libérer immédiatement. 

Revenue en France, c'est plusieurs centaines des personnes dont je faisais partie qui l'ont accueillie à l'Aéroport de Roissy Charles de Gaulle. Ce jour là, ce fut ma première rencontre avec Aicha, qui n'avait d'ordinaire que son physique mais qui était déjà habitée par la grandeur d'âme et une force de caractère inuoïe. Aucune haine envers ses bourreaux mais la conviction qu'un jour tout cela prendra fin! 

Elle est aussi la première Femme dans la Corne de l'Afrique à dénoncer le viol des femmes AFARS à Djibouti commis en toute impunité par les milices de Guelleh. 

Elle ne cesse de réclamer Justice pour ces femmes devant les instances internationales. Ici, elle s'autorise un pas de danse avec son fils Houmed. 

Longue vie à toi Aicha DABALEH!
Mohamed Kadami est un militant de longue date en faveur des droits de l'Homme. Fervent défenseur de la cause Djiboutienne, particulièrement AFAR, la majorité autochtone qui occupe 90% du territoire djiboutien, il sera l'un des fondateurs et Président du Front pour la restauration de l'Unité et de la démocratie en République de Djibouti. 

Ce choix se justifierait par le fait qu'"une dictature ne comprend que le langage des rapports de force". Le FRUD est une sorte de FPR (Front patriotique Rwandais qui mit fin au génocide des Tutsis) à la Djiboutienne et Kadamy comparable à Paul Kagamé. 

Le Président du Front est l'un des rares opposants à ne pas rallier le régime liberticide de Guelleh dont il dénoncera tôt le caractère génocidaire à l'encontre du Peuple AFAR, soumis au régime du couvre-feu et d'occupation politique depuis l'indépendance!

Lorsque ses anciens camarades du MPL (les AGABAS=les nullards!!!) rejoindront le régime de Guelleh pour quelques espèces sonnantes et trébuchantes, Mohamed KADAMI choisit l'exil plutôt que la servitude volontaire! 

KADAMI  a connu les affres de la dictature: les tortures, les emprisonnements, la déportation et même la déchéance de la nationalité selon l'antenne Afar de Brest. Mais le tyran de Diré-Dawa, Guelleh n'est toujours pas parvenu à le faire taire. 

Actuel Président du FRUD (Front pour la restauration de l'Unité et de la démocratie), il continue de combattre Ismaël Omar Guelleh dont les dérives criminelles n'épargnent pas le cercle restreint de sa parentèle. Kadami martèle dans son discours que l'objectif du FRUD est de "protéger la population AFAR" contre le génocide des milices gouvernementales, les interahamwes". 

Ici, il était venu dénoncer encore une fois le massacre des civils Afars dans le Mont Mabla devant la Commission Européenne.

Son rêve? Bannir le tribalisme et construire un Etat de droit où tous les Djiboutiens pourraient vivre définitivement en paix et surtout assurer les conditions de bien-être minimum pour chaque Djiboutien! 

Longue vie au Président KADAMI qui mérite que l'on soutienne pour ses idéaux!
Avec Houmed et Hasna pour cette belle soirée bruxelloise où j'ai voulu partager ce moment de bonheur. 
Vive les mariés!
 
Thème Magazine -  Hébergé par Overblog